Pour les mauvaises langues




Tu es l'esclave de la parole

que tu as laissé s'échapper.

Mais tu es le maître

de celle que tu as su retenir !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.